mercredi 20 juin 2007

Nationalité brésilienne - option de nationalité - Vie au Brésil - (Régulièrement MAJ)


"Le Brésil est bien plus qu'un pays, c'est une blague"
"O Brasil é muito mais que um pais, é uma piada"


"Le Brésil demeure le seul pays du cône sud-américain qui n'a pas encore jugé les crimes de la dictature"



"Le Brésil ne respecte aucune échéance, tout est en retard. Faudra-t-il attendre la fin du prochain carnaval ?" http://bit.ly/nI2sPa











------------------------------------------------------------

Né en France, j'ai passé des années au Brésil (en plusieurs fois).

Point positif: Je n'ai subi aucune agression. Il faut dire que je me ballade constamment en bermuda, tongs, t-shirt, sans montre et avec un (trés) vieux portable.

Pour les points négatifs, voir ci-dessous:

Pour les enfants nés à l'étranger aprés 1994 d'un parent brésilien, il était jusqu'en septembre 2007 impossible de faire enregistrer sa naissance dans un consulat brésilien!!! En effet, en 1994, ces chers parlementaires, sans doute trop occupé à mater "Domingão do Faustão" sur GLOBO (grand programme culturel brésilien) ont fait passer une loi sur la nationalité avec une grosse galéjade stipulant, en gros, que si vous n'étiez pas né à "Banane Brésil" eh ben, pour vot' nationalité, c'était tant pis pour vous! résultat:

-Des milliers d'enfants apatrides! (Presque 200.000!)

Vie au Brésil:



Cette histoire résume parfaitement le Brésil, pays où l'incompétence est reine, palpable à tous les coins de rue, d'une ampleur insoupçonnée, du ministre au facteur en passant par le dentiste, le serveur, l'avocat, le pharmacien, pas un pour rattraper l'autre... Des QI de bulot!

http://tinyurl.com/bsm6bft

Combien de prix Nobel brésiliens ?

L'incompétence est un sport national, la superficialité est une manière de vivre.
TOUS LES JOURS vs devrez affronter l'incompétence! (sans parler de la bigoterie, de l'inculture, de la superstition,...etc)
On ne s'en aperçoit pas tout de suite, on se dit que c'est juste une mentalité différente et qu'on à qu'à faire un effort. C'est vrai qu'ils st sympas les bougres, pourtant tout le monde voit bien qu'il y a comme un p'ti problème, brasser du vent n'est quand même pas inscrit ds la constitution?
Et n'allez surtout pas leur mettre le nez dans leur propre incompétence, ils le prennent mal...

Vs voulez savoir si on peut compter sur un Brésilien ? OUI autant que sur du vent!

Peut-être devraient t-ils se présenter aux J.O de la bêtise ?


Il semblerait que les brésiliens "censés" (quelques dizaines dans tout le pays) aient abandonné depuis longtemps, l'effort devient vite... une galéjade.
Alors les Brésiliens se sont résignés (mot indispensable ds les dictatures et les républiques bananières).
Soit vous prenez le rythme soit vous partez, j'ai choisi de partir... (tout comme 3 millions de Brésiliens!)


_________________________________________

Un Brésilien en train de penser:




The Simpsons arriving in a dump:
Lisa: This is the most disgusting place i've ever been to.
Bart: What about Brazil?
Lisa: Well, AFTER Brazil!




_________________________________________


Revenons à nos moutons, l'option de nationalité:
-Si vous êtes né avant 1994 mais que votre naissance n'a pas été enregistrée ds les temps à l'ambassade, alors devenir brésilien est une vraie galère. (sans parler de l'amabilité et des "je sais pas" des branleurs de l'ambassade du Brésil)

Selon les cas, la personne pourra conserver sa nationalité jusqu'à ses 18 ans mais par la suite, pour la conserver:

- Il faut venir vivre au Brésil pour une période "variable".
J'ai attendu 2 ans sur place pour RIEN! Finalement au bout de 4 ans la procédure s'est close, mais sur du vent puisque j'avais quitté BBB.

Pour entamer cette procédure dite "opção de nacionalidade", un escroc avocat est obligatoire.
Voici quelques infos :

Abaixo, observamos as condições estabelecidas para a obtenção da condição de brasileiro nato aos filhos nascidos no estrangeiro, de brasileiro ou brasileira desde a época do Império, quando foi promulgada a nossa primeira Constituição.

De 25/03/1824 23/02/1.891 filho de pai brasileiro ou ilegítmo de mãe brasileira e estabelecer domicílio no Império

De 24/02/1891 15/07/1934 filho de pai brasileiro ou ilegítimo de mãe brasileira e estabelecer domicílio na República

De 16/04/1934 17/09/1946 Filho de pai ou mãe brasileira e optar pela nacionalidade após a maioridade

De 18/09/1946 23/01/1967 Filho de pai ou mãe brasileira; vier a residir no Brasil ; optar pela nacionalidade dentro de 4 anos após a maioridade

De 24/01/1967 04/10/1988 Filho de pai ou mãe brasileira e registrado em repartição brasileira é brasileiro nato e se registrado em repartição estrangeira, vir a residir no Brasil antes da maioridade e optar no prazo de 4 anos após maioridade

De 05/10/1988 06/06/1994 Filho de pai ou mãe brasileira e registrado em repartição brasileira é brasileiro nato // Se registrado em repartição estrangeira , vir a residir no Brasil antes da maioridade e optar a qualquer tempo pela nacionalidade

07/06/1994 Filho de pai ou mãe brasileiro, residir no Brasil e optar a qualquer tempo pela nacionalidade


http://www.cartorioamericana.com.br/Filhos%20de%20brasileiros%20nascidos%20no%20exterior.htm


http://www.planalto.gov.br/ccivil_03/constituicao/constitui%C3%A7ao.htm

Bien entendu, pendant cette période vous ne pourrez pas ouvrir de compte en banque, avoir une assurance médicale, monter une entreprise, etc...Car toutes ces démarches nécessitent un numéro (le RG) qui figure sur la carte d'identité. Vs deviendrez bien rapidement un "clandestino" ds votre propre pays. (et vs avez intérêt à prier pour que rien de grave ne vous arrive!) Cependant le juge vous demandera quand même de vous justifier quant à vos activités quotidiennes!???!

"We haven't had to face anything like this," Smith said. "It was a bold move to go to an emerging country. The IOC deciding to go to South America was a really important, strategic issue — but with all the associated risks."

Car les Brésiliens (tout comme bon nombre d'abrutis du Sud) s'imaginent qu'étant un "gringo" , on est (naît) forcément milliardaire et l'on pourra donc se débrouiller le temps de la démarche sans problème.

Quand vs vs rendrez au tribunal, sachez que les femmes peuvent venir habillées comme des putes mais pour les hommes, tenue correcte exigée: c.à.d chaussures fermées, pas de bermuda, pas de casquette alors que les policiers en ont...
J'ai fait le test au tribunal en France à mon retour et je suis rentré en bermuda et tongs.
Ahlalaaaa, ces républiques bananières qui se donnent des grands airs, dans un pays où tout le monde ne peut même pas se payer des Havaianas.

Anafalbetismo funcional entre universitários brasileiros chega a 38%



http://www.bbc.co.uk/portuguese/noticias/2013/10/131004_mercado_trabalho_diplomas_ru.shtml


Mais bon, il faut être clair, à part faire chier les Argentins, être brésilien, ça sert à rien!
Demandez leur de vs raconter leurs passages de frontières en Europe et aux USA avec leur super passeport:
-"os vetos a brasileiros superam os de nigerianos, chineses e indianos."
-"Brasileiros pagam até R$ 30 mil por casamentos falsos na Espanha".

Les pages de petites annonces telles Loquo en Espagne pullulent d'offres et de demandes de brésiliens désirant tels papiers, revendant tels documents afin de truander l'administration. C'est qd même marrant de les voir, tels des mexicains, trés fiers de leur pays et en même temps tout faire pour le quitter...


Vivre au Brésil, c'est vivre à la maternelle (en musique).

Tout est désorganisé, le foutoir en version tropicale (toutes classes sociales confondues!) il faut toujours repasser derrière les gens, confirmer des trucs absurdes et MEME comme ça vous n'êtes pas sur que la personne comprenne!? il faut TOUJOURS tout répéter PLUSIEURS fois et malgré ça, ils enchaîneront conneries sur conneries!!!


Le Brésil n’a pas réussi à tirer son épingle du jeu de la plus grande compétition sportive au monde


A moins d'avoir l'instinct maternel (ce que je n'ai pas) ou la patience d'un Abbé Pierre, vs constaterez que les revendications footballistiques priment sur la matière grise dans cette république bananière. D'ailleurs la couleur fétiche nationale n'est t-elle pas directement inspiré d'une BANANE?




Vous apprécierez BBB (Big-Banana-Brasil) si vous venez en vacances, si vs faites ds l'humanitaire ou si vs avez des années à perdre à chaque fois que vs entamerez une démarche...
L'incompétence et la lenteur (stupidité?) ont atteint des niveaux olympiques!
Et je ne parle même pas de la violence = Rien qu'à Rio: 25 000 morts en 3 ans, 50 000 morts par an dans tout le pays. (Au moins 60.442 des homicides commis jusqu'en 2007 au Brésil n'ont toujours pas été élucidés...) et de la misère: 74 000 enfants continuent de mourir chaque année de maladies soignables ou de malnutrition.






Ponctualité:

Vous avez rdv avec un brésilien ? Voilà comment ça va se passer:

Avant toute chose, avez vous bien pensé à confirmer le rdv 3 fois dans la semaine et surtout le jour même ? Sinon vous allez vous entendre dire:
-"ah ben je croyais que c'était annulé!?"



-1 N'oubliez pas votre portable, il va être votre meilleur ami pour les 2 prochaines heures!
-2 Vous arrivez à l'heure, votre ami n'est pas là: 1er coup de fil
-3 Ah ben, finalement, vous apprenez que votre ami s'est trompé et vous a donné une mauvaise adresse: re-coup de fil
-4 re-re coup de fil il aura 2 heures de retard, mais c'est pas grave, son ami Thiago sera là!
-5 re-re-re coup de fil: Thiago n'arrive pas.
-6 re-re-re-re coup de fil: pas grave Thais arrive.
-7 re-re-re-re-re coup de fil: Thais ne viendra pas.
-8 re-re-re-re-re-re coup de fil: Thiago n'aura "qu'une heure" de retard, chouette!
-9 Thiago arrive avec Thais 2 heures plus tard.
-10 re-re-re-re-re-re-re coup de fil: votre ami sera là dans une demi-heure
-11 votre ami arrive 1 heure plus tard, la soirée peut enfin commencer...

-----


Télévision:
Où que vs soyez, vs observerez ce grand peuple scotché à sa télé:
-salles d'attente, salles de sport, restos, cafés, médecins...Pas un endroit sans que ces abrutis ne parviennent à décrocher de leurs programmes de grande qualité...(PAS 1 chaine valable!)

Pourtant quand ils veulent:

En cas de match de foot ou de carnaval bizarrement, toute une nation retrouve les simples valeurs de ponctualité et d'énergie!? Mystère



Les soirs de matchs, en plein milieu de la nuit, vs les entendrez encore gueuler par la fenêtre le nom de leur équipe préférée (en cas de victoire) c'est tellement sympa pour l'ambiance et tellement pratique le lendemain (et les jours d'après) pour ne rien foutre!
aaaaah vous n'êtes pas sorti de l'auberge!
Une bonne option consiste à laisser tomber, surtout vu l'échelle des salaires. Si on vs propose 1000 reais, vous êtes priés de danser la samba.

(Et Pensez à acheter un aspirateur! En effet, les brésiliens (qui peuvent se le permettre) adorent se faire torcher le cul: Une bonne est à la disposition de toute la famille pour un salaire de merde et fera le ménage à 4 pattes, les aspirateurs semblants relever de l'absurde)



«Les gens ici doivent vivre dans la merde, au milieu des moustiques, et cohabiter avec les caïmans, dans des conditions totalement insalubres et inhumaines», s'insurge pour sa part le biologiste Ricardo Freitas Filho, coordinateur de «l'Institut Jacaré». «C'est ça la réalité de Rio de Janeiro, la ville merveilleuse des Jeux olympiques!», enrage-t-il.

Tous les Européens que j'ai croisés vivant là-bas étaient:
-soit riches
-soit des expats avec le super salaire qui suit (et une mentalité d'expats: c.à.d des têtes à claques communautaristes)
-soit des personnes aidées par leur famille. En effet, sans l'aide familiale, le "miracle brésilien" s'arrête net!

Charles Darwin est venu faire un tour au Brésil en 1832, dans son journal, il écrivait qu'il n'avait "pas connu d'autres endroits où il y avait tant d'hypocrisie, de grossièreté et d'injustice".


"Le racisme est présent dès l'école élémentaire, confie M. Pattussi. Les enfants se font traiter d'Indiens par les petits Brésiliens. Agressés, rackettés, ils préfèrent abandonner l'école et rejoindre le travail illégal."

 Indigènes: "il y a beaucoup de racisme et de rejet de la part de la population urbaine"

"Joaquim Barbosa, premier juge noir à accéder au poste de président à la Cour suprême de Brasilia, estimait, en 2012 : "Le racisme au Brésil est caché, subtil, non avoué dans son expression, masqué et sous-estimé par les médias. Il n'en demeure pas moins extrêmement violent."

Depuis, d'autres pays ont rejoint le Brésil sur ces terrains nauséabonds mais l'image d'Epinal dont jouit le Brésil a quand même tendance a m'exaspérer.



Par exemple, il suffit de regarder la télé 5 min pour compter les blondasses siliconées et autres présentateurs gras du bide, vulgaires et ignares ayant un goût vestimentaire oscillant entre Polnareff et Garcimore qui pullulent, entre autres sur TV Globo, référence culturelle majeure pour ceux en manque de nouvelles du dernier kangourou échappé du zoo, de la filmo complète de Jean-Claude Van Damme ou du dernier tube de Xuxa, reine-pétasse des enfants.

Il y aura peu de trace du "Brésilien métissé" qui représente quand même près de la moitié de la population. (sauf en cas de match ou de concert bien évidemment) Le tout avec un modernisme très 1982. Si vs expliquez qu'il y a peut-être un léger problème de discrimination, ils vs regarderont éberlués, pourtant 5 min de télé suffisent à démontrer le problème...
Les autres chaines publiques st également médiocres, seule différence: leur budget ridicule.

Il n'y a aucune chaine intéressante sauf sur le câble à la rigueur entre 2 pages de pubs.

A ce niveau il n'est même plus question de république bananière, c'est tout un régiment de bananes!


Brainstorming brésilien

Vous constaterez en plus, la couardise des classes sociales blanches moyennes et élevées, ils ne se posent jamais de questions:
- c'est toujours la faute des pauvres et du PT, et tant pis si la dictature ou le plan Condor par ex, étaient le fruit des Blancs riches et de droite!
Le scandale Collor? oublié!
Pour mémoire:
- Après avoir été jugé par le Sénat, Collor de Mello est suspendu pour 180 jours en septembre 1992 puis destitué. Il devenait le premier président en poste d'Amérique latine à être destitué!
ils ont la mémoire courte.

Lula:
Lula est un salaud ni plus ni moins parce qu'il n'est pas de leur monde.
La corruption n'est pourtant pas une marque déposée.

“Un tweet de Lula en 1988 : “Quand un pauvre vole, il va en prison. Quand un riche vole, il devient ministre.”


 Lula a été nommé ministre du gouvernement de Dilma Rousseff, rapportent nos confrères du HuffPost Brésil. L'ex-président brésilien était pressenti pour accepter un ministère au sein du gouvernement de Dilma Rousseff pour tenter d'éviter sa chute.
Par la même occasion, l'icône de la gauche brésilienne, qui ambitionne de revenir au pouvoir en 2018, échappe à la menace d'un humiliant placement en détention dans le cadre de l'enquête sur le scandale de corruption Petrobras. Les ministres ne peuvent en effet répondre pénalement de leur actes que devant le Tribunal suprême fédéral (STF), en charge du dossier politique de l'affaire. D'où la nécessité pour le pouvoir de le faire entrer au gouvernement, en succédant à Jacques Wagner au poste de chef de cabinet du gouvernement.

Au passage, je rappelle que Lula (team #touspourris)est le 1er président a avoir remboursé la dette du pays depuis...2 siècles!
-"La performance est historique : pour la première fois, le Brésil est devenu créditeur. Le niveau des réserves de change de la Banque centrale brésilienne a dépassé de 4 milliards de dollars (2,7 milliards d'euros), en janvier, le montant de la dette extérieure des secteurs public et privé du pays." (Le Monde, Fev 2008)
-en 8 ans, 28 millions de Brésiliens sont sortis de la misère. En 2003, 12 % de la population (22 millions) souffrait de la faim, un taux ramené à 4,8 % en 2008 (10 millions). En 2008, la "bolsa familia" a coûté à l'Etat 6 milliards de dollars soit un peu moins de 2 % du budget. Mais il s'agit du plus grand programme de redistribution de richesses du monde. (Le Monde 15.09.10)
-Malnutrition en recul de 73 %. (Le Monde 14.09.10)
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/01/18/97002-20110118FILWWW00708-bresil-plus-de-25-m-d-emplois-crees.php

Mais un bon "Tucano", traduction: abruti, souvent raciste et ignare, bercé par les torchons que sont Globo ou Folha, vs expliquera sans rire que tout est dû aux "merveilleux" politiciens qui l'ont précédé.

(on se demande alors POURQUOI ils n'ont pas agi avant?!)



Vocabulaire:
Les Brésiliens, aimant tout simplifier (on peut d'ailleurs constater l'efficacité de leurs méthodes tous les jours!) ADORENT se cacher derrière un vocabulaire digne de la maternelle: pour un sujet grave comme une nouvelle loi ça va être "une petite loi" , une nouvelle règle "une petite règle", une agression à la sortie d'une banque, une "saidinha" (petite sortie), un plat qui n'arrive jamais va être fait "rapidinho" au lieu tout simplement d'être fait quand on passe commande? Pourquoi faire simple???
Jamais bien sûr, ils ne vont se demander s'ils ne sont pas: "un peu cons"?
"Já para a salinha a abrir a malinha

Les prénoms:
Les brésiliens se trainent des prénoms à coucher dehors!
Essayez de ne pas pouffer quand on vous présentera Uoshito, Roniérison, Waldisnei, Greice Kelly, Anaeldes, Sue-Ellen, Moogli ou encore Britnei (avec l'accent bien sûr: "Britchiné")
Mais là-bas un prénom est inutile vu qu'on va vous appeler par un sobriquet 365 jours sur 365!
ça pourrait être charmant s'ils étaient foutus de comprendre qu'un nouveau venu, n'étant pas forcément au courant de ces us et coutumes infantilisants, puisse avoir la MALHEUREUSE idée, par exemple, pour un RDV de boulot ou chez le medecin de demander " Roberto Machin ou Amanda Bidule" et de se retrouver devant un MUR D'INCOMPREHENSION pour avoir eu la sotte idée d'appeler Amanda ou Roberto par son nom ou prénom alors que pour eux Amanda n'est autre qu'"Amandinha" et Roberto, "Pélé ou Kaka". Le nombre de fois où vous êtes confrontés à des gens (abrutis) qui travaillent (sic) depuis des mois voire des années avec des personnes dont ils n'ont JAMAIS eu l'idée de simplement mémoriser le nom ou prénom est hallucinante...

Sachez également que si vous ne prononcez pas EXACTEMENT comme il faut, ils ne comprendront rien! et SI vous prononcez exactement comme il faut, ils vs raconteront leur vie sans se demander si, en tant qu'étranger, vous ne seriez peut être pas plus à votre aise s'ils s'exprimaient un peu plus lentement (les merveilles de l'éducation TV Globo)

Santé: (Prix de 2007. Avec l'inflation, vous pouvez multiplier...)

Important: Si vous tombez malade, attendez vous à "cracher"!

Après une analyse de sang (40 euros) PERSONNE dans le labo ne sera en mesure de vous expliquer le résultat de vos analyses, vous vous dites que ça doit être la faute à pas de chance alors vous tentez la pharmacie du coin:
-"On comprend pas"
Bon décidément c'est pas mon jour, alors vous faites une, puis deux, puis trois autres pharmacies et toujours PERSONNE pour vous expliquer un truc qui vous a quand même coûté 40 euros! Ils ne sont même pas foutus de vous expliquer OU on peut trouver un docteur !?? (Pages jaunes? "connais pas!")
Finalement on trouve (seul, par hasard) une clinique, et là, pour la modique somme de 80 euros, on vous expliquera ce qui se passe...

Bien sûr, vous pouvez toujours retourner chez votre médecin !?
S'il n'est pas au stade en train de se dire qu'il a quand même bien de la chance d'être brésilien car au moins son peuple s'est trouvé une marotte en faisant rouler une baballe qui occupe leur cerveau à longueur de journée.

Dents: Alors que j'avais besoin de me faire soigner une dent, j'ai constaté sur l'emploi du temps de mon dentiste qu'il ne pourrait pas DU TOUT me recevoir tel jour, je regarde et je lis sur l'agenda "JOGO" (match!) Toute la journée était réservée pour un con de match de 90 min!
J'aurais parfaitement compris que le bougre s'accorde 2, 3 heures pour voir son match mais toute la journée ??? WTF ??? Bravo! belle productivité! beau service rendu aux malades. J'ai donc du patienter 24h de plus en raison d'un match que ces imbéciles ont PERDU!!! c'était le fameux France-Brésil de 2006!

Un autre exemple de leur légendaire efficacité?

Vous souhaitez vous faire installer Internet ou le câble ?
Voici comment ça va se passer:

On vous impose un RDV le 1er, à 16h, jusque là, ça va.
Arrive le 1er, 16h et...OH! Surprise, PERSONNE!
Vs appelez pour gueuler:
-"ah, ben on a eu un problème"
-"vous ne pouviez pas prévenir?"
-"ben on a oublié"
Tant pis pour votre journée de travail, mais ça, tout le monde s'en fout!

Donc rebelotte, rdv est pris pour la semaine d'aprés, le 7.

Evidemment la semaine d'aprés PERSONNE ne se présentera, ben oui, vous comprenez ils croyaient que c'était le 17, à 16h.
Alors on gueule encore, vous perdez une heure à leur expliquer par A + B qu'ils sont peut-être un peu cons voire carrément incompétents (la question se pose) ça ne plaît pas, on vous raccroche au nez!

Le 17 arrive, vs avez envie d'avoir Télé-Ciné Cult et Internet, vs avez un nouveau rdv à 16h, vs êtes motivés, vous voulez simplement qu'un service que vous avez payé vous soit rendu. (chose incompréhensible au Brésil...)

VOICI COMMENT FAIRE:

-Appelez à 9h pour voir s'ils ne vous ont pas oublié.
-Rappelez à Midi pour confirmer.
-Rappelez encore à 14h pour confirmer la confirmation et là, avec un peu de chance à...18h, ils viendront. OUF! l'installation prendra 3 plombes, il leur manquera une pièce, vs avez envie de les foutre par la fenêtre et finalement à 20h30, vs aurez votre installation, si, si!
C'est-y-pas beau tout ça ? Le monde entier ne devrait-il pas être béat d'admiration devant ce spectacle QUO-TI-DIEN ? Ne suis-je pas un ingrat ? Ai-je des attentes de martiens ?
L'ingéniosité de ces prix Nobel n'est-elle pas le summum à atteindre ? Les Républiques bananières n'ont elles donc rien à nous enseigner?

Je me pose tous les jours la question. (1 seconde)



Email:

Les brésiliens adorent Internet et en particulier le site de décérébration virtuelle Orkut. (update: finalement bouffé par Facebook et débranché en juillet 2014)
Mais les brésiliens n'en sont pas pour autant des pros de la communication, bien au contraire! ils ne répondent pratiquement JAMAIS à leurs emails. Avec eux, tout se fait par téléphone, tout devra être confirmé par tel un nombre incalculable de fois et je le répète:

MEME comme ça, ça ne marchera pas!

Exil:
C'est quand même pas pour rien que plus de 3 MILLIONS de Brésiliens vivent à l'étranger! Surtout aux "Estados-Unidos" objet de toutes les fascinations de tout un peuple (il est vrai que côté "culture générale" et nationalisme mal placé, tout les rapproche!)

Les tiers-mondistes, toujours prêts à s'extasier devant tout ce qui vient du Sud, ne prendront jamais la peine d'analyser les différentes communautés de Boston, Londres ou New-York de manière objective pour réaliser que LA PLUPART des gens du Sud (quoi qu'ils en disent) RÊVENT de s'installer un peu plus au Nord et D'OUBLIER d'où ils viennent. En effet, des millions de Brésiliens (entres autres) "larguent" tout simplement leur cher pays en débarquant en visa touriste ailleurs et en préférant rester illégaux plutot que de retourner à Banana-Brasil! Bien sur, ils continueront à chanter les louanges de leur pays......mais de loin!

Même les milliardaires en short ne résistent pas:
un parmi tant d'autres,
-"Ronaldinho devient espagnol:
BARCELONE (AFP)-08-2007 — L'attaquant du FC Barcelone Ronaldinho a obtenu la nationalité espagnole, lundi, lors d'une cérémonie officielle à Gava, près de Barcelone."




Complexe:
Autre truc gonflant, les Brésiliens sont trés fiers et nationalistes et en même temps ULTRA COMPLEXES par rapport au "premier monde" (comprendre Europe et USA. Ils rêvent tous d'avoir un autre passeport!)
Ex: Les femmes s'extasient sur les cheveux des Européennes, simplement parce qu'ils sont lisses...
La peau blanche est vénérée...(et ce dans tous les pays du Sud: Regardez les télés étrangères sur le câble, regardez les mannequins des pubs, les présentateurs, du Chili au Japon, en passant par le Brésil, l'Afrique, le Moyen-Orient....des gros complexés on vous dit!)
Tout ce qui vient d'un pays "moderne" est fantastique. Pour eux, bien sûr, le Portugal n'en fait pas partie, LOOOOL.

Entendu:
-"Le Portugal est le tiers-monde du premier monde"
-"Le Portugal est la limite de la civilisation"


Les Brésiliens critiquent très souvent leur pays (en général pour s'extasier sur les USA) mais ne supportent pas qu'un "gringo" fasse de même.

Indiens:



Il pourra éventuellement vous arriver de vous prendre une leçon sur le colonialisme à propos de ces méchants "gringos" qui ont colonisé le Brésil sans que vos interlocuteurs ne fassent la moindre introspection. En effet, se prendre des leçons sur le colonialisme de la part de Mr Moreira Peres Lima da Souza ou de MME Pereira Salles Dolores Lombardi Santini a de quoi faire sourire. A croire que leurs ancêtres sont apparus ds la forêt amazonienne par enchantement et que leur "cohabitation" avec les indigènes s'est faite sans heurts...


Ces soi-disants opprimés se sont et se débrouillent encore très bien aujourd'hui pour ignorer, persécuter, discriminer, mépriser tout ce qui n'a pas la peau assez claire à leur goût.

"13 % du territoire national brésilien : c'est ce que représentent les 610 territoires indiens délimités ou en cours de délimitation."


https://www.nytimes.com/2017/05/29/opinion/the-genocide-of-brazils-indians.html

A ce sujet, un simple coup d'oeil ds le diagramme d'une entreprise est éloquent.
Les différences de mélanine ne sont acceptées que ds le sport et la musique.
Les droits des indiens, les VRAIS brésiliens, n'ont été améliorés (dans les textes) qu'en...2000
(http://www.ambientebrasil.com.br/composer.php3?base=./indios/index.html&conteudo=./indios/estatuto.html)

Les indigènes du Brésil - qui représentent aujourd'hui 0,3% de la population 

Survival International a alerté l’ONU pour dénoncer l’impact dévastateur que provoque l’intoxication au mercure sur les peuples indigènes d’Amazonie.

Langues étrangères:
Vous verrez des écoles de langues un peu partout (plutôt pour apprendre l'anglais et l'espagnol) mais pour trouver qq'un qui parle une langue étrangère: mieux vaut prendre la télé câblée!


 





Le boom du Brésil ?

Le Brésil s'est arrêté au 16è siècle, 10% des gens, plutôt blanc et pauliste, détiennent la moitié des richesses, le boom du Brésil profitent d'abord à ceux là!

L'écart de revenu entre un blanc et un noir est de 90%!
bah, forcément ça pète régulièrement. Le salaire (minable) de base est d'environ 700 reais.

Les bobos parisiens feraient bien d'arrêter de s'extasier sur une sociéte soi-disant "merveilleuse et tellement bien métissée" et regarder les choses TELLES QU'ELLES SONT = violence, racisme, inégalités, esclavage, injustice...






Le Brésil est une carte postale pour glands sous-informés.




Rappelons que l'avortement est toujours interdit dans ce paradis et certains vous regarderont comme des ahuris quand vous souleverez la question.
Par contre, parlez leur de foot et là, vous capterez l'attention, là il y aura des débats inter-minables, là vous toucherez l'essence même de la philosophie de la perte de temps, là vous partagerez leur "culture" si rayonnante, si indispensable à l'humanité, là vous toucherez du bout des doigts la grâce (ou la crasse ignorance )



Qui sait ? si ça se trouve, ce sont eux qui ont raison ? ça doit être ça.
_____________________________

Allez, on va pas faire le chacal, voici des points positifs :

-1% des brésiliens sont intéressants
-la bouffe est bonne, les fruits excellents, les "sucos" d'enfer...
-les gens sont accueillants (pas futé mais accueillants).
-vous pouvez arrêter n'importe qui pour lui raconter votre vie
-vous pouvez prendre une chaise, la poser n'importe où dans la rue et boire un coup.
-le climat est sympa, le pays immense!
-Walter Salles, Chico Buarque, Mallu Magalhaes, Osklen, Guarana, Havaianas, Dorflex...
-pas besoin d'ordonnance, on vous donnera tout ce que vous voudrez!
-si vous êtes étranger et que l'on vous tue, il y aura "probablement" une enquête... ça c'est chouette!
-il y a des feux d'artifice tous les jours (ou des coups de feu? je ne suis pas allé demander comment on faisait la différence...)

---------------------------

Extrait d'un article de juillet 2007, du Berliner Zeitung repris par BBC Brasil suite à l'accident d'avion de Congonhas:

(...) A reportagem fala do que chama a "eterna oscilação (brasileira) entre o sentimento de inferioridade e o otimismo em relação ao progresso", afirmando que a segunda metade da equação foi "abalada" pelo incidente.

"A idéia de progresso está na base da construção da identidade nacional brasileira", afirma o Berliner Zeitung, citando o mote nacional "Ordem e Progresso", contido na bandeira brasileira.

Mas o país de dimensões continentais e confiança no futuro entra em crise diante de um acidente que remete a lembrança à célebre frase – que ninguém sabe se foi mesmo dita pelo presidente francês Charles De Gaulle, segundo o jornal – de que "o Brasil não é um país sério".


De l'art de l'euphémisme...

Car côté réalité pure et simple = le Brésil c'est une CRECHE!

(De +, gare à vos fesses, j'ai jamais vu une telle proportion de BI)



-Le peuple S-II = Superficiel, Incompétent, Inculte

-Le peuple "accordéon": empli d'air, quand on appuie dessus ça fait une jolie musique mais ce n'est......que du vent!


-------------------------------------------------------

Enfin voici le rêve de tout Brésilien (et de toute l'Amérique latine mais chuuut)



"Desordem e Corrupção" serait plus approprié sur leur drapeau (omniprésent)

(ils ont horreur d'entendre ça, héhéhé)

-----



-----

The View from Brazil: Is the country ready off the pitch?

Brazil's struggle to be ready for 2014 is an admission of monstrous incompetence. The country knew as far back as March 2003 that it would be staging the World Cup. Following the rotation principle, Sepp Blatter declared that 2014 would be South America's turn, and the continent's federation quickly announced that Brazil was its only candidate.

So in October 2007, when Brazil was officially named as 2014 host, it might have been expected that the plans would be in place – or at the very least that the host cities had been chosen. None of this had happened. And it gets worse. Brazil would not choose its host cities. The decision was passed on to Fifa, which finally made public its decision at the end of May 2009.

Ever since, Brazil has been playing catch-up. Jose Roberto Bernasconi, the president of an association of architects and engineers, has often voiced his exasperation with the slow pace of progress. In an article published last month he feared that poor planning could result in the opportunities of staging the World Cup being wasted. Early last year he put his finger on the problem. "There are countries which suffer natural disasters and need to reconstruct everything on an emergency basis," he said. "We create our own emergencies without any necessity."

Delays have a cost. They mean that the stadiums cost more – especially pertinent since in 2007 the then president of Brazil's FA, Ricardo Teixeira, told Brazilian society that all the money used to build them would be private. In fact, the source of the money is overwhelmingly public – and at least two (Cuiaba and Manaus) and possibly four (Brasilia and Natal as well) of the stadiums have dubious long-term viability. 

Delays also mean the cutting and scaling back of projects seen as non-essential to the World Cup. South Africa showed that a World Cup need not necessarily count on good urban transport links. The event is so special that people are happy to turn up hours in advance to soak up the atmosphere. And urban mobility is where Brazilian society had most to gain from the tournament. But it is here that cuts are being made. Two weeks ago came the announcement that Brasilia's projected monorail system would not be ready in time, and was being withdrawn from the 2014 package.

Bernasconi points out that so far less than five per cent of funds for the urban mobility projects have been allocated – and, with time running out, they are particularly vulnerable to corner-cutting. As Jérôme Valcke, the general secretary of Fifa, said in June: "We can't think of creating a new country in five or six years. Maybe some of the projects are not so important to the World Cup. What we need, of course, are the stadiums. And we also need the airports to function well so that people can move around from one city to another." The stadiums will surely be ready for 2014. But airports are the potential Achilles' heel of the entire tournament. With teams and fans travelling round a country of continental dimensions, there can be no corner-cutting on airport capacity.

 http://www.independent.co.uk/sport/football/international/the-view-from-brazil-is-the-country-ready-off-the-pitch-8209754.html

 BRÉSIL

Un faux contrôle policier qui tourne au vinaigre

Suite à une vidéo parodiant un contrôle de police, l'humoriste brésilien Fábio Porchat a reçu des menaces de mort de la part de certains policiers. Une attitude condamnée par le psychanalyste Joël Birman dans une tribune publiée par O Estado de São Paulo. 
L'humoriste  Fábio Porchat inverse les rôles entre police entre société civile. (Capture d'écran de la vidéo du sketch)L'humoriste  Fábio Porchat inverse les rôles entre police entre société civile. (Capture d'écran de la vidéo du sketch)Droits réservés
L'humoriste Fábio Porchat avait osé se moquer de la police dans un sketch (posté sur Youtube et visible ci-dessous), où inversant les rôles, il montrait deux policiers fouillés et malmenés par deux jeunes citoyens... Cela n'a pas fait rire certains policiers qui l'ont sérieusement menacé de représailles sur le Blog do Soldado, [le Blog du Soldat] une page non officielle de l'institution.

Pour l'universitaire et psychanalyste brésilien Joël Birman cette réaction démesurée montre les limites de la démocratie brésilienne. "La démocratie brésilienne ne peut pas vivre avec humour et ironie" et "ne supporte pas totalement la liberté d'expression", déplore-t-il dans le journal O Estado de São Paulo.



----------------------

J'update régulièrement ce post. Aujourd'hui je m'amuse de voir que le Brésil prend tranquillement la route des crises argentines, portugaises, espagnoles.
Et surtout les fameuses faillites immobilières américaines.
Les brésiliens ont tellement de points communs avec les américains: leur inculture, nationalisme, arrogance... 
Un truc qui me gonfle particulièrement est de les voir à NY ou Barcelone s'exprimer directement en portugais n'importe où sans demander au préalable si l'interlocuteur comprend leur chère langue qui leur vaut tant de Nobel...


Ce pays est voué à l'échec. Ce peuple ne dispose d'aucune neurone connectée à la logique, à l'organisation la plus élémentaire....





2 commentaires:

Anonyme a dit…

Je suis franco brésilien, je viens de m'installer au Brésil et je suis d'accord avec toi sur de nombreux points et encore tu en oublies comme le fait que les gens sont majoritairement mal élevés, trouver quelqu'un qui a de l'éducation est rare. C'est d'ailleurs ce qui m'insupporte le plus. Seul reproche de ton blog c'est la généralisation. Tous ne sont pas comme ça et si l'on s'arme de (beaucoup de) patience, c'est un pays dans lequel on peut vivre très heureux. Juste une autre culture.

Anonyme a dit…

Bonjour moi aussi je suis franco brésilien et j'ai trouvé ton article tout simplement génial !
L'étalage des recoins de la "culture" (si on peut appelé cela comme ça ) brésilienne, en exposant les divers aspects méconnus du public du "premier monde" (comme ils le disent si bien à Big-Banana-Brasil), est simplement fabuleux.
Cependant je dois admettre que l'ignorance n'est pas unilatérale mais concerne aussi notre bonne vieille patrie : La France !
Avec une constante masturbation intellectuelle sur les problèmes politiques ( Montebourg a pété au Sénat, est-ce acceptable ? ). En bref, je te remercie d'avoir mis en exergue ces points dont de nombreux français ignorent l'existence, les plus flagrants étant l'incompétence sans nom ( a gente ve amanhã, tranquilo cara eu dou um jeito, vamos empurrar com a barriga ) et l'ignorance ( França ? Você vai de ônibus ou de avião ? Você toma banho ? Vocês são ricos , passeando de boa no Brasil né ? Falou gringo )